Paix pour l’Enfance aux Nations Unies

Extrait du discours de M. Junior Nzita (président de Paix pour l’Enfance) dans le cadre de sa presentation au conseil de sécurité de la Mission Permanente de la France aux Nations Unies à New York (25 mars 2015) .  

626641

« Si la sensibilisation aux problèmes est importante au niveau international, elle est essentielle au niveau local. Il faut briser les fausses croyances, il faut développer un consensus dans les pays à post confits, pour que tous comprennent que la place d’un enfant est avec leur famille, à l’école et pas sur un champ de bataille ou à soutenir des opérations militaires. Il faut que le monde entier sache que les enfants doivent être protégés.

En tant qu’ambassadeur de bonne volonté pour la mise en œuvre du plan d’action et par le biais de  mon ONG et le soutient des missions diplomatiques de la RDC; J’ai passé les derniers mois animer des séances de sensibilisation dans des écoles pour lutter contre l’enrôlement des enfants dans les conflits armés et inviter la jeunesse congolaise à s’engager à accompagner et faciliter la réinsertion sociale à long terme des enfants sortis des forces et groupes armés. Je voyage aussi à travers le monde pour partager mon expérience, et sensibiliser les gens sur la problématique du recrutement d’enfants. »

ban ki moon

 

Publicités

Conference à La Cellule de Droit International Humanitaire de l’ULB (Belgique)

La Cellule de Droit International Humanitaire de l’ULB à l’honneur de vous inviter à venir découvrir le témoignage poignant de Junior Nzita ex-enfant soldat enrôlé de force dans le nord Kivu.
1556485_288814381299012_1682202410589870122_o
Désormais ambassadeur de bonne volonté pour le Plan d’action de la lutte contre le recrutement et l’utilisation d’enfant dans les groupes armées à la MONUSCO et Président de l’ASBL «Paix pour l’Enfance», il quittera prochainement Kinshasa pour une tournée en Europe en tant que témoin-clé de la campagne “Enfants, pas soldats », lancée par l’ONU.

Junior ne sera que peu de temps en Belgique et c’est à l’ULB qu’il a choisi de nous raconter son parcours et de nous présenter son livre «Si ma vie d’enfant soldats pouvait être racontée».

Pour cette occasion unique, Vaios Koutroulis, spécialiste du Droit International Humanitaire, a accepté de prendre part à cette conférence-débat afin d’apporter un éclairage juridique à ce récit.

Cette conférence est organisée par la Cellule de Droit International Humanitaire de L’U.L.B. en partenariat avec le cercle Amnesty de l’ULB et le cercle Binabi ULB.

https://www.facebook.com/celluledihulb?fref=photo

 

 

Journée Internationale des Enfants Soldats à Kinshasa

Extrait du discours de Junior Nzita, président de « Paix pour L’enfance », dans le cadre de la Journée Internationale des Enfants Soldats à Kinshasa, (12 février 2014).

image(1)

Voici le jour où le sentier de l’histoire des enfants Soldats nous amène tous vers l’univers du souvenir pour commémorer les enlèvements, les privations et le voyage de ces enfants sans retours, vers un monde sans astreinte où les ténèbres de désespoir ne cessant de prendre place dans la vie de chaque enfant soldat.

Aujourd’hui à l’occasion de la célébration de la journée internationale des enfants soldats, je vous adresse ce message pour qu’ensemble par nos efforts nous puisons briser l’inertie des décideurs aussi bien de la société civile que du monde politique, dans le but de les amener à attaquer les véritables causes du recrutement des enfants dans les groupes armés.

C’est en agissant ainsi que nous écrirons notre histoire et celle de ces enfants…

 

image(2)image

Plus jamais les enfants soldats dans des forces et groupes armés et plus jamais KADOGO.